Robert Will Historique

 

Robert Gene Will II, est né dans le Comté de Harris, au Texas, en Juin 1978. Élevé dans une famille extrêmement perturbée, par un père héroïnomane et une mère instable, les premières années de Rob furent loin d'être idylliques. Rob a été agressé physiquement et abusé sexuellement dès son plus jeune âge et tout au long de son enfance. Lorsque Rob avait  dix ans, son père a été assassiné. Rob a toujours été un étudiant brillant, il a commencé à avoir des ennuis avec la justice à peu près vers l’âge de 17 ans et a été envoyé en camps de redressement pendant 18 mois. Cet environnement structuré lui a permis d'exceller et d’obtenir son Certificat de fin d'Etudes Secondaires, avec une note dans la moyenne supérieure. Après quoi, il s'est inscrit à des cours de Psychologie infantile au Houston Community College car il voulait aider les enfants qui, comme lui, avaient eu  une vie dure et douloureuse.

En 2000, la naissance de son fils a ravi Rob, bien que cela le laisse maintenant avec la responsabilité d'un père envers son fils nouveau- né, mais aussi, et d’un beau-père envers l’enfant de sa petite amie.

 

 

LE CRIME

Décembre 2000 :

Dans la nuit du 4 Décembre 2000, Rob et un ami volaient des pièces sur une voiture garée dans un quartier résidentiel de Houston. Deux policiers les ont aperçus et pris en chasse tandis que Rob et son ami s’enfuyaient. L’Adjoint Barrett Hill a rattrapé et appréhendé Rob, lui a mis les menottes aux poignets et a transmis par radio, "j'en ai un en garde à vue". Quelques instants plus tard, l’ami de Rob est arrivé sur la scène de l'arrestation, a sorti son arme et a tiré à plusieurs reprises sur l’Adjoint Hill, le tuant. Pendant la fusillade, Rob a lui aussi été touché à la main. L’ami de Rob  lui a retiré les menottes et tous deux ont rapidement quitté les lieux. Rob, blessé et ensanglanté, a été capturé et arrêté peu de temps après. Malgré l'absence de résidus de tir ou d'autres preuves médico-légales désignant Rob comme étant le tireur, il a été accusé de crime capital. Son ami, fils d'un officier de haut rang de la police de Houston, a été accusé de vol de voitures, et ce malgré qu’il avait avoué être le véritable meurtrier à pas moins de 5 témoins différents.

 

 

LE PROCES

2002 :

Pendant son  procès, Rob fût  poursuivi par Chuck Rosenthal, le Procureur du Ministère Public le plus haut placé de Houston, tandis que Rob était défendu par des avocats commis d’office par le tribunal, beaucoup moins expérimentés et efficaces. Cette inégalité dans les compétences des avocats fut l'une des premières difficultés ahurissantes auxquelles Rob à dû faire face pendant ses deux semaines et demie de procès pour meurtre. Certains des autres problèmes auxquels il fût confronté à ce stade sont les suivants :

 

  • Puisque la victime était un shérif adjoint, Le syndicat des policiers avait de nombreux officiers en uniforme dans la salle d'audience portant des brassards de soutien à leur camarade tombé, assis directement face aux jurés. C'est une tactique  connue pour influencer efficacement les jurés.

  • Deux membres du jury avaient des liens étroits avec le Département de police de Houston, créant une partialité évidente des jurés dès le début.

  • Le procès eu lieu très peu de temps après les événements tragiques du 11 Septembre 2001. Rosenthal utilisa les sentiments de peur et d'insécurité présents aux Etats-Unis à ce moment-là en comparant Rob à un terroriste :

 

“Ce que nous savons du 11 Septembre, c’est que le mal existe dans le monde : il est incarné en Robert Gene Will”.

~Chuck Rosenthal

 

 

Le 24 Janvier 2002:

Rob est condamné à mort.

 

 

LE PROCESSUS D’APPELS :

Malheureusement, le processus des appels initiaux de Rob fut encore plus inefficace que son procès. Son avocat d’appel commis d'office, Leslie Ribnik, a déposé des appels identiques (même une erreur de majuscule page 17) à la fois pour Rob et Angel Maturino Resendiz, "Le Tueur en Série du Chemin de Fer ", qui a été exécuté en 2006. Le journaliste, Chuck Lindell, a commenté ainsi la performance de Ribnik dans son article pour The Austin American Statesman :

 

"Les critiques appellent l'effort de Ribnik, ou plutôt son absence, une autre tache sur le système de la peine de mort au Texas qui repose sur des avocats de défense commis d’office d'expérience, de compétence et de motivation diverses"

 

Dans cet article, l’avocat  Californien Richard Ellis indique également que les appels en double ont été très troublants : … il était plus préoccupé par un manque apparent de substance dans le mandat de "state habeas" de Will. "Il semble un peu mince. Je dépose en  moyenne 450-500 pages, sans compter les annexes qui peuvent être de 1000 pages supplémentaires. "

 

Steven Bright, Président et Conseiller Principal du  Southern Center For Human Rights (Centre du Sud pour les Droits de l’Homme), décrit l'avocat d’appel de Rob comme :

 

"Complètement incompétent. Cette piètre qualité de pratique du droit est si commune dans ces tribunaux, qu'ils en viennent à refuser des appels fondés sur des dossiers qui ne bénéficieraient pas d'une note de passage à un cours d'écriture juridique de première année. "(Déclaré devant la Chambre des représentants américaine)

 

 

Le 19 Octobre 2011:

Basée en grande partie sur les nombreux témoins qui se sont présentés depuis le procès de Rob déclarant que l'ami de Rob avait avoué à plusieurs reprises avoir tué l’Adjoint Hill, une audience a été accordée à Rob en 2011, afin de donner à ces nouvelles preuves l'occasion d'être entendues par le tribunal. Malheureusement, cette audience a échoué en raison des restrictions imposées à la Cour, à la grande frustration du Juge présidant le tribunal de district, Keith Ellison, qui a déclaré:

 

"Les questions soulevées au cours du développement post-jugement factuel sur l’innocence réelle de Rob, créent des incertitudes inquiétantes …," Le Juge Keith Ellison a écrit le 17 janvier 2012 dans un mémorandum : “En plus des éléments de preuve considérables soutenant l’innocence de Will et des erreurs importantes du tribunal de première instance, il doit également être examiné l’absence totale de témoignages oculaires ou d’expertises médico-légales fortement probantes. Avec de tels faits, et seulement des preuves circonstancielles appuyant la condamnation de Will et la peine de mort, la Cour déplore les limitations strictes qui lui sont imposées”.

 

Ellison a qualifié une des décisions d'un juge du procès original "d’erreur de grave proportion" et a dit que la présence de rangées d'officiers en uniforme dans la salle de tribunal "aurait probablement justifié un allègement après procès si la question avait été soulevée en  appel direct."

 

 

2012 :

En Janvier 2012, une fois de plus, un nouvel avocat à été commis d’office à Rob, tandis qu‘il fait face à la Cour d'appel du 5ème circuit. En mai

 

2012, la Cour du 5ème circuit a renvoyé son cas devant la Cour Fédérale Américaine. Il s'agit d'une étape positive sur la longue route de Rob pour prouver son innocence.

 

 

2013 :

L'an dernier, de nouveaux avocats, convaincus de son innocence et de ses fortes chances de réussite, ont rejoint Rob dans sa lutte pour convaincre les tribunaux de son innocence. Il y a eu une avancée positive dans cette direction, mais la lutte est loin d'être terminée. Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons des nouvelles concrètes.

 

Rob est désormais détenu depuis près de quatorze ans, en isolement 23 heures par jour, endurant des conditions de solitude et de privation intense, luttant pour sa vie. Le petit déjeuner est servi à 2h30 du matin, le déjeuner à 9:30 et le dîner à 15:30. Il y a seulement deux repas le week-end pour permettre à l’Etat du Texas de faire des économies. Il est courant pour les personnes détenues dans de telles conditions de renoncer à tout espoir, mais pas Rob. Il ne manque jamais une occasion de se perfectionner. Depuis son incarcération, il est devenu un instructeur certifié de Yoga. Il médite chaque jour, et poursuit, à distance, des études afin d’obtenir un diplôme de l’Etat de Louisiane (Fait intéressant, il est seulement la deuxième personne à avoir jamais à fait cela dans Le Couloir de La Mort du Texas). Rob est un lecteur avide et apprécie les livres sur la psychologie, l'art, l’histoire et la littérature. Il prend part très activement à son processus d'appel.

Rob a aussi cofondé  le  Mouvement DRIVE. Il s’agit d’un groupe de détenus et de militants organisant et participant à des actions directes non violentes ; luttant pour l'amélioration des conditions de détention à l'intérieur des murs de la prison.

En artiste passionné et autodidacte, Rob crée un travail exceptionnel compte tenu des fournitures artistiques très limitées autorisées dans Le Couloir de La Mort du Texas. En Janvier 2012, dans une galerie à Hambourg, en Allemagne, s'est tenue avec succes la toute première exposition du travail artistique de Rob.